Historique

Le lycée Paul Valéry, appelé aussi familièrement LPV, est un établissement français d'enseignement général situé dans la ville de Meknès au Maroc. Fondé en 1914 sous le nom d'« École française de Meknès », cet établissement est devenu à partir de 1962 un lycée à vocation essentiellement scientifique et économique.

01

L'École française de Meknès est ouverte en 1914 près de la place Jemaa Zitouna dans la médina de la ville. A cette date la ville comptait 30 000 habitants environ. Elle était composée de deux écoles : l’une pour filles et l’autre pour garçons. En raison de l’exiguïté des locaux, l’école primaire est transférée sur la place El Hedim en 1917, puis à partir de 1919, elle est transformée en lycée par l’ouverture année après année de classes de secondaire pour accueillir les élèves ne pouvant aller au lycée français de Casablanca (car il fallait deux jours de train). En 1925, le lycée de Meknès est officiellement constitué. 

Le recrutement des enseignants se faisait selon les compétences locales et on enseignait le français, le latin, l’arabe, l’histoire-géographie, les mathématiques, l’anglais et la dactylographie. On avait mis à la disposition des élèves un grand chariot style "far west" pour les transporter de la ville ancienne à la ville nouvelle où était le lycée.

LPV2

Toujours trop petit pour accueillir les élèves, le lycée est reconstruit au même endroit (l’actuel lycée Lala Amina) à partir de 1927 sous le nom de lycée Poeymirau (en hommage au général Joseph François Poeymirau 1869-1924). Au début, il est modeste même si les effectifs doublent : on passe de 13 professeurs en 1928 à 25 en 1935. Les élèves sont de plus en plus nombreux, il faut ajouter des ailes au bâtiment central. La population de Meknès est de 54 156 habitants en 1931, de 74 871 en 1936. En 1938, il y a 600 élèves au lieu de 200, six ans plus tôt.

La seconde Guerre mondiale va provoquer le départ de professeurs et d’élèves mobilisés pour l’armée. C’est le personnel féminin qui s’occupera du lycée pendant cette période. 

Avec la fin du protectorat français en 1956, le lycée Poeymirau passe sous le contrôle du jeune État marocain. Les chiffres augmentent : 170 000 habitants à Meknès et 1000 élèves au lycée.

 

En 1962, un nouvel établissement est construit à l’emplacement d’une caserne militaire créé en 1936, et prend le nom du poète et écrivain français Paul Valéry (1871-1945).

LPV - Meknès